Hervé Cottin
      Professeur des Universités / Chimie - Astronomie (34ème section)


Retour à l'accueil       

Lisa    Paris 12
Mes travaux de recherches
Mes thèmes de recherche
Mes thèmes de recherche

Tous les corps de notre Système Solaire se sont formés il y a environ 4,56 milliards d’années, suite à l’effondrement sur lui même d’une partie d’un nuage moléculaire. De ce même matériau, probablement uniformément mélangé à l’origine, sont nés des objets aussi différents que le Soleil, les planètes telluriques, les planètes géantes ainsi que leurs satellites, et les petits corps (astéroïdes et comètes).

Les comètes ont été stockées dans les régions les plus reculées et donc les plus froides du système solaire (ceinture de Kuiper et nuage d’Oort), ces planétésimaux glacés n’ont pas subi de processus de différentiation du fait de leur petite taille. Ils devraient donc avoir gardé leur composition initiale, témoignant des conditions physico-chimiques qui régnaient là où ils se sont formés, voire même de la composition de notre nuage moléculaire natal. Les comètes sont donc considérées comme les archives les plus anciennes du système solaire. La diversité des molécules organiques détectées en phase gazeuse dans les comètes et le degré de complexité que la chimie semble y avoir atteint, font des comètes des objets d’intérêt pour l’exobiologie puisqu’elles ont potentiellement importé sur Terre des composés qui ont pu jouer un rôle clé dans les premières étapes de l’évolution chimique qui a conduit à l’apparition de la vie sur Terre.

Mes travaux de recherche sont principalement consacrés à l’étude de l’origine et de l’évolution de la matière organique cométaire au travers d’expériences en laboratoire.
Pour en savoir plus

Je participe aussi au travail de l'équipe de l'instrument spatial COSIMA, un spectromètre de masse embarqué à bord de la sonde ROSETTA, dont l'objectif est l'analyse de la composition de grains éjectés de la comète 67P/Churyumov–Gerasimenko à partir de mi-2014 jusqu'à septembre 2016. Je collabore aussi avec des collègues des laboratoires LPC2E, LATMOS, IPAG et CSNSM pour spatialiser un nouveau type d'instrumentation de spectrométrie de masse basée sur la technologie Orbitrap.

Ces travaux sont complétés par des études en orbite terrestre sur des sondes automatiques ou bien à l’extérieur de la station spatiale internationale.
Pour en savoir plus

________________________________________________________________________
Liens - Contact -Mentions légales