GLAM

 

 

Contact LISA: Mandana Saheb

PI: Mandana Saheb



Les matériaux exposés à un environnement urbain sont soumis à des processus d'altération, qui dépendent de l'évolution des conditions environnementales (urbanisation densifiée, changements environnementaux). Dans ce contexte, les recherches axées autour du développement durable sont devenues un enjeu majeur. De plus, le bâti n'est pas limité à des constructions récentes, mais concerne également des constructions anciennes que l'on a souhaité préserver dans un but culturel et touristique. Leur conservation constitue donc un défi environnemental, économique et culturel. Ainsi, le projet GLAM vise à modéliser les processus d'altération de deux matériaux (les verres de vitraux et les pierres calcaires) utilisés dans des monuments historiques exposés à une zone urbaine. Ce projet interdisciplinaire rassemble des scientifiques de différentes communautés (patrimoine culturel, sciences de l'environnement, des matériaux, de la physique et de la géochimie) afin de proposer une méthodologie innovante visant à comprendre l'altération des matériaux du patrimoine bâti et à développer des modèles d'altération permettant d'évaluer l'impact des changements climatiques et de la pollution sur leur altération. Ainsi, les résultats du projet GLAM auront des retombées majeures dans la communauté des sciences de l'environnement et de la conservation.

 


Le projet GLAM est financé par l'ANR.

 


Partenaires : ISTO (Institut des Sciences de la Terre d'Orléans), LRMH (Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques), LMCM (Laboratoire de Minéralogie et de Cosmochimie du Muséum), CRP-GL (Centre de Recherche Public-Gabriel Lippmann)