Axe 4 : PROJET POLSAT (POLLUTION SATELLITE)

L’activité autour de l’observation de la composition de l’atmosphère terrestre par des instruments embarqués sur satellite s’est fortement développée dans notre laboratoire ces dernières années. Elles visent à déterminer et utiliser au mieux l’information que l’on peut extraire de ces observations afin de mieux appréhender et comprendre les processus régissant l’équilibre atmosphérique. Les approches développées vont de l’interprétation des observations grâce aux simulations de modèles jusqu’au développement de méthodes permettant de combiner modèle et observation afin d’améliorer les champs de concentration simulés et la représentation de certains processus dans les modèles.

Un des points forts de cet axe est la mise en synergie des observations d’ozone troposphérique issues de l’instrument IASI et du modèle CHIMERE via l’assimilation de données afin d’améliorer la cartographie et la prévision de la qualité de l’air en Europe. Les méthodes développées serviront également de bases pour réaliser des Expériences de Systèmes d’Observations Simulées (OSSEs) destinées à définir et quantifier l’apport de futurs instruments satellitaires. Des travaux visant à comprendre les déterminants de la distribution des composés organiques oxygénés en particulier dans la haute troposphère sont également menés à partir des observations de l’instrument canadien ACE-FTS.

Ces activités se développent sous l’impulsion d’une action trans-thématique PolSat qui vise à mettre en synergie les compétences développées au sein de deux thématiques du laboratoire, la thématique Spectroscopie pour la partie observation et la thématique Pollution pour la partie modèle et couplage avec les observations.

Vague de chaleur 2007 en Europe Centrale:
détection d'un évènement de pollution avec IASI (droite) et comparaison avec le modèle de qualité de l'air CHIMERE (gauche).