Axe 3 : EXPLORATION SPATIALE IN SITU OU PAR TELE-OBSERVATION

Le LISA, le plus souvent au sein d’un consortium de l’Institut Pierre Simon Laplace (IPSL) mais aussi avec d’autres partenaires, contribue depuis longtemps au développement et à l’exploitation d’instruments destinés à l’exploration de différents corps du système solaire, avec pour finalité de rechercher dans ces environnements des structures moléculaires. Ces programmes sont financés par l’agence spatiale française (CNES).

A titre d’illustration nous présentons ici la contribution du LISA à l’expérience SAM de la mission MSL 2011 de la NASA. Cette expérience consiste à embarquer un véritable laboratoire analytique d’une quarantaine de kilos à bord d’un rover qui va sillonner la surface de Mars pour une durée d’au moins 2 ans. La contribution française consiste en la livraison d’un chromatographe en phase gazeuse autonome, capable d’identifier les molécules organiques présentes dans le sol de Mars. Ce développement a commencé en 2004, pour un départ vers Mars en 2011 (arrivée en 2012).

Vue du rover « Curiosity » de la mission MSL (gauche) et vue de l’expérience SAM en salle d’intégration

Autres explorations spatiales en cours :

- Mission Cassini-Huygens (en cours, système de Saturne)

- Mission Rosetta (en croisière vers la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko)

- Mission Phobos-Grunt (livrée, départ fin 2011 vers Phobos)

- Mission Pasteur/ExoMars (en préparation, Mars)