Etude de la variabilité des propriétés optiques en fonction de la zone source d'émission

Les propriétés optiques des aérosols désertiques et plus précisément leur capacité d’absorption dans l’Iinfra-rouge dépendent fortement de leur composition minéralogique et notamment de la présence d’oxydes de fer. La minéralogie des sols du Sahara et du Sahel est spatialement variable aussi les différentes zones sources peuvent produire des aérosols de propriétés optiques différents. Notre objectif est donc d’évaluer la variabilité des propriétés optiques des aérosols selon leurs régions sources.

 

Les possibilités d’accès à ces zones sources étant très restreintes pour des raisons géo-politiques, les aérosols sont collectées soit en zone de transport relativement proche, soit au cours de campagnes aéroportées. De ce point de vue, l’Afrique de l’Ouest sahélienne est une zone extrêmement bien située, car les aérosols qui y sont collectés peuvent provenir, selon les saisons, de différentes sources sahariennes et sahéliennes.

 

Plusieurs campagnes de mesure passées et à venir permettent de disposer d’un ensemble de données permettant une description fine des propriétés physico-chimiques et optiques d’aérosols de sources différentes. Des signatures régionales de ces propriétés optiques ont ainsi pu être proposée afin d’être intégrées dans des modèles 3D du cycle des aérosols désertiques pour mieux estimer leur effet radiatif direct.

 

Figure : Les analyses réalisées sur des échantillons collectés au sol ou en avion présentent des teneurs relatives variables selon la région d’origine des poussières collectées,, reportée ici pour les cas où elle a pu être identifiée sans ambigüité (d’après Formenti et al., 2008).