Axe 1 : ESTIMATION DES EMISSIONS ET DU DEPOT SEC

Les émissions d’espèces gazeuses et particulaires constituent une des sources d’incertitudes majeures pour la modélisation de la pollution atmosphérique. Les actions menées au laboratoire pour réduire ces incertitudes portent sur :

- La modélisation inverse des émissions gazeuses de NOx et de Composés Organiques Volatils (COV) en exploitant les observations satellitales : pour cela des méthodes variationnelles, utilisant l’adjoint du modèle de chimie-transport 3D CHIMERE, sont testées et mises en œuvre. L’objectif consiste à établir des ensembles cohérents d’émissions pour différents composés en combinant des d’observations de plusieurs espèces et de plusieurs instruments.

- Le développement de techniques expérimentales permettant la mesure des émissions biogéniques des COV ; ce développement permettra de mettre en oeuvre des expériences de terrain visant l’analyse et la description de la variabilité haute à basse fréquence de ces émissions en fonction des paramètres la contrôlant (paramètres biologiques, caractéristiques du sol).

Chambre dynamique d’estimation des émissions de COV biogéniques

- L’estimation des flux d’ozone vers la biosphère au travers d’une meilleure estimation du dépôt sec.