OLD-AIR

Le projet OLD-AIR (financement Programme PRIMEQUAL 2010-2013), est dédié à l’étude des phénomènes de pollution longue distance. Il propose l’utilisation de la modélisation 0D puis 3D pour permettre une caractérisation de l’évolution sur plusieurs jours des concentrations des gaz et des particules dans un panache anthropique. Il vise une quantification fine des compétitions entre pollution locale et transport continental de polluants primaires et secondaires.

Le projet s’appuie sur une collaboration entre le LISA, le CEREA, l’INERIS et le Laboratoire d’Aérologie de Toulouse.

Le projet se découpe en 3 sous-parties :

  • Génération et validation d'un mécanisme chimique gazeux réduit dédié au transport longue distance, permettant de représenter en détail l'évolution des espèces gazeuses sur plusieurs jours. Cette étape sera engagée au LISA à l'aide du générateur de schémas chimiques GECKO-A.
  • Formulation d’un module de particules intégrant des paramétrisations nouvelles pour l’aérosol organique (LISA/CEREA/INERIS). La robustesse du module sera directement évaluée en 3 dimensions par rapport à des données de terrain (collaboration LA pour la comparaison du modèle aux données satellitales).
  • Le dernier axe de ce projet vise à réaliser des simulations d’échelle régionale à continentale, en situation actuelle puis en situation de scénarios prospectifs en terme d’ émissions. Il s'alimente des résultats des travaux générés durant les 2 phases précédentes, qui fourniront les outils de simulation.

Les résultats des simulations seront interprétés à l’aide de méthodologies nouvelles (traceurs inertes et chimiques, calcul de flux). Ces méthodologies permettront d’apporter des réponses quantitatives sur l’impact du transport continental de panaches régionaux, son évolution selon les réglementations engagées, et l’efficacité du contrôle local des émissions en Europe. Elles devront ainsi constituer un support à la décision environnementale en Europe.